Domaine Sauveroy



Si les vins de Loire m'étaient contés...



Le vignoble, de la terre à la table.

Le 25/03/2018
Il était une fois... le domaine Sauveroy un vignoble caractéristique des propriétés ligériennes. Créé avec un hectare de vigne en 1866, l'histoire du domaine débute véritablement en novembre 1947 quand Francis Cailleau, né en 1922, aîné de neuf enfants, reprend avec son épouse Donatienne la ferme du Sauveroille (10 ha dont près de 5 ha en vignes) à Pierre Courbet, vétérinaire dans le nord de la France.

Ce dernier va même permettre au nouveau propriétaire de créer une clientèle dans le Nord dès le printemps 1949, dans les pas du vétérinaire. L'aventure commence et, fort de cette clientèle, il décide très vite de moderniser et spécialiser le Sauveroy, en oubliant l'élevage et les plantes médicinales pour en faire un vrai domaine viticole.

Les enfants rentrent alors dans le jeu : François, l'aîné, et Jean-Claude le second font des études de viticulture. Ils participent aux plantations, jusque dans les années 1970 et à l'aménagement de la nouvelle cave placée à 150 mètres du Moulin. C'est l'extension du vignoble à toute l'exploitation... mais la transmission est compliquée, Francis est encore jeune et ne se projette pas dans un travail avec ses fils...

La vigne comme un virus

Alors, François reprend des études et fait une belle carrière dans le groupe Saint-Gobain Vitrages... jusqu'à ce que l'occasion se présente. Il rachète alors des vignes pour les mettre en fermage au Sauveroy. À sa retraite, il revient sur ses terres natales et est élu maire de Saint-Lambert-du-Lattay en 2015.

De son côté, Jean-Claude reprend aussi des études pour monter son entreprise d'ambulances à Chemillé. Mais, pour lui aussi, le virus du vin n'est pas trop loin. Et dans les années 2000, il vend son entreprise et récupère une partie des souterrains du Château de Petronnille, à Chemillé, pour en faire une des belles caves à vins du département. Désormais, il occupe une partie de sa retraite à photographier la faune et la flore... dans les vignes du Sauveroy. Un travail exceptionnel exposé dans la cave du Sauveroy.

C'est finalement le petit dernier de la fratrie de huit enfants, Pascal, qui à 19 ans, reprend le domaine en 1984. Il succède à son père Francis, âgé de 63 ans. Il sera épaulé par son épouse, Véronique.

De 18 hectares en 1984, il va accroître progressivement le domaine à 30 hectares aujourd'hui et le moderniser tout en étant très vite dans une démarche viticole raisonnée et dans la création de grandes cuvées de vins blancs secs, de rouges et de vins blancs moelleux.

En cette année 2018, un nouveau cap important sera pris en septembre avec l'arrivée prévue de Quentin, le deuxième fils de Pascal, à la fin de son master en viticulture oenologie à l'École supérieur d'agriculture d'Angers.

Auteur : Jean-Michel Monnier. Oenologue conseil, expert près la cour d'Appel d'Angers et maître de conférences associé à l'ESTHUA.
Crédit photo : Sébastien AUBINAUD

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/si-les-vins-de-loire-m-etaient-contes-5648351


Véronique, Quentin et Pascal CAILLEAU
Domaine Sauveroy - Le Sauveroy, 49750 Saint Lambert du Lattay - Val du Layon - France
02 41 78 30 59

Crédit photos © Jean-Claude Cailleau et Domaine Sauveroy
© 2016 Domaine Sauveroy Conditions générales de vente Mentions légales Contact
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommer avec modération.